Soviet Suprem

Chronique de Marx Attack

Par Ubik LeGrolandais

Notre président, d’après une légende éthylique (dont la véracité n’est pas établie à ce jour), a permis au Soviet Suprem d’exposer leur musique sur les scènes tricolores. Alors qu’il était en voyage officiel derrière l’ex rideau de
fer, ce dernier, dans une discothèque de Pletchi a croisé John Lenine et Sylvester Staline.
Après quelques échanges à lever le coude, notre président est reparti en Présipauté en dérobant la chapka de John Lenine. Le Soviet Suprem mécontent de cet affront est parti au front afin de retrouver ce précieux couvre-chef.
Croyant naïvement que le Groland se situait en France, ils ont parcouru ses contrées tout en distillant leurs compositions musicales. Ils ont enfin trouvé Groville en passant par le Groland de Côté et rencontré notre président. L’histoire se termine bien puisque notre président par de fastidieuses négociations a rendu la chapka et fait du duo des citoyens grolandais.
Pour preuve de reconnaissance envers le Groland, vous pourrez lire les remerciements du Soviet Suprem sur le livret accompagnant « Marx Attack », envers notre président et le journaliste M.Moustic qui a visiblement servi
d’intermédiaire.
Dans ce second opus, l’uchronie de départ du groupe ne change pas d’un рубль : « si le Bloc de l’Est avait supplanté l’influence du monde capitaliste dans la musique pop occidentale… nous aurions d’autres sons dans nos oreilles ». C’est cette ligne directrice et ce genre de composition que nous propose ce duo composé de Sylvester Staline et John Lénine. Une musique qu’on peut qualifier de Pop Electro-Java tzigano-sovietique, mais en réalité le Soviet Suprem propose un genre musical d’une originalité inqualifiable. C’est un OVNI ce « Marx Attack » dans le paysage musical et cela fait du bien.
Des musiques entraînantes mêlant habillement personnages et faits historiques soviétiques par de l’humour, des jeux de mots et des détournements. À noter une excellente reprise détournée de « T’as Le Look Coco » de Laroche Valmont. Un skeud qui se passe en boucle, très rythmé, à faire jumper ma femme de ménage qui laisse le plus souvent son balai dans son séant au lieu de l’utiliser à bon escient.
Soviet Suprem influencera les futures générations de musiciens comme Florent Panino, Michel Sardouille ou Hilton John avant eux.

www.sovietsuprem.com

Share Button